"Maîtriser le risque sol, c'est avant tout protéger l'avenir de vos projets..."

Les actualités

Agenda

Agenda

Réunion : sécurisation d'urgence de la RN1

Pour ces travaux de grande ampleur, ROCS et SGTPS, filiales de GTS, ont mobilisé moyens humains et matériels :

- Mise en place de dispositifs de sécurisation provisoire (barrière pare-pierres et mur gabion) permettant une réouverture de la route très rapidement

- Pose d’un ouvrage type déflecteur avec 2 500 m² de filets et grillages

- Fragmentation et évacuation de 8 000 m3 de matériaux  scoriacés et rocheux issus de l’éboulement de masse

- Dépose des dispositifs de sécurisation provisoire et rétablissement des murs gabions à l’identique

 

La route du Littorale est connue pour ses nombreux éboulements, en novembre dernier deux éboulements quasi-simultanés survenaient à environ 3 km d’intervalle. Ces événements qui n’ont heureusement pas entraîné de dégâts humains, constituent les chutes de pierres les plus importantes depuis 2006.

 

En tant qu’adjudicataires des marchés d’entretiens et de maintenance des dispositifs de sécurisation, ROCS et SGTPS ont mené ces travaux d’urgence efficacement pour assurer la réouverture sur 2x2 voies en trois semaines seulement.

 

Après cette réouverture, les opérations de sécurisation et d’amélioration se poursuivront début 2017 avec la rehausse du mur gabion et la pose de filets complémentaires sur les parois des falaises.

 

 

Réunion : sécurisation d'urgence de la RN1

Expertise renforcée dans les fondations

Le groupe NGE et sa filiale G.T.S. renforcent leur expertise dans les fondations, en se rapprochant de DACQUIN. Située près de Rennes, DACQUIN compte près de 200 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros sur l’exercice 2015.

 

Expertise renforcée dans les fondations
Communiqué de presse (160.77 Ko)

Conduite forcée à La Grave

Dans le cadre du projet d’exploitation de l’énergie hydraulique du torrent de Maurian dans les Hautes-Alpes, G.T.S. a été missionnée pour réaliser l’ensemble des installations depuis la prise d’eau à l’usine hydroélectrique.

 

Situé dans un Parc Naturel des Ecrins, classé Natura 2000, des mesures de préservation des milieux exposés ont été prises en compte dès la conception du projet. Ainsi un suivi environnemental a été mis en place sur la durée du chantier.

 

Pour résoudre le problème d’accès à 2 500 m d’altitude, plusieurs pelles araignées ont permis de réaliser l’ensemble du chantier :

  • La prise d’eau implantée au barrage du lac Goléon (2 434 m d’altitude)
  • La conduite forcée enterrée de 2 800 m de longueur
  • L’usine hydroélectrique située plus bas au niveau du hameau Pré-Rond (1 870 m d’altitude)

 

Grâce à son savoir-faire technique en Génie civil en site d’accès difficiles, G.T.S. s’est vue confier l’ensemble du projet dont les travaux ont duré de mai à novembre 2016.

 

 

Conduite forcée à La Grave

Sécurisation de falaises avec des écrans ELITE®

À plus de 1500 m d’altitude dans la vallée de la Roya (06), nos cordistes sécurisent les falaises en amont de trois installations hydrauliques d’EDF. Différents grillages plaqués, filets et  écrans pare-pierres ELITE® seront installés avant la période hivernale.

 

G.T.S. spécialiste des travaux d’accès difficiles intervient pour mettre en sécurité trois sites à la frontière italienne :

- une prise d’eau (bassin de Paganin)

- les conduites forcées de Saint Dalmas

- le barrage de Mesce (un des plus grands ouvrages exploités par EDF)

 

Près de 1 000 ml d’écrans pare-pierres ELITE® seront posés dont l’écran ELITE® haute énergie 5 000 kj catégorie A.

 

 

Sécurisation de falaises avec des écrans ELITE®

Fondations profondes en colonnes double module

G.T.S. a réalisé son 1er chantier de colonnes double module pour la construction d’un centre commercial Auchan dans un contexte sismique à Neuville-en-Ferrain (59). Les caractéristiques particulières du projet ont fortement impacté le dimensionnement des fondations impliquant une solution mixte de quatre techniques.

 

Contexte particulier

Le projet du futur centre commercial « Promenade de Flandres » dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie présente des caractéristiques particulières :

- Une surface de 60 000 m² à traiter

- Une zone de sismicité 2

- La catégorie d’importance des bâtiments : 3 (accueillant plus de 300 pers/jour)

- Le traitement d’une zone sprinkler (cuves de réserve en cas d’incendie) située à l’intérieur des bâtiments

 

Le dimensionnement par G.T.S. des fondations a été fortement impacté par l’ensemble de ces critères. Conformément à la solution de départ, le sol a été traité selon une solution mixant plusieurs techniques d’amélioration de sol (colonnes doubles modules, colonnes ballastées, inclusions rigides, pieux de fondations).

 

Colonne double module

La mise en œuvre de cette technique par G.T.S. a permis d’optimiser de manière générale le dimensionnement de l’ensemble du projet vis-à-vis du contexte sismique et des contraintes de bâtiment. La colonne double module est constituée en pied d’une inclusion rigide et en tête d’une colonne ballastée. De ce fait, elle apporte la souplesse que ne propose pas l’inclusion rigide, évitant ainsi de rajouter le matelas de répartition.

 

Dans ce projet, l’amélioration de sol par colonnes double module mixées à des inclusions rigides et des colonnes ballastées garantit la portance du sol et limite les tassements de la plateforme.

 

De mars à mai 2016, G.T.S., spécialiste des travaux géotechniques, a déployé les moyens humains et matériels pour traiter les 60 000 m² du futur centre commercial Auchan.

 

Chiffres-clés

3 600 colonnes double module

Soit 28 800 ml

GTS Fondations à Neuville
GTS Fondations à Neuville

Intervention dans des conditions extrêmes

G.T.S. a été missionnée par le CIH EDF Toulouse lors de la vidange du barrage de Lanoux pour un travail de reconnaissance au cœur de l’ouvrage. L’objectif des carottages étant de montrer le bon état des conduites forcées. La vidange a eu lieu durant l’hiver pour gagner une saison d’exploitation. Avec une base vie installée à 2 200 m d’altitude, l’équipe de G.T.S. Midi-Pyrénées s’est adaptée à de fortes contraintes logistiques. Infirmerie, cuisine, hébergement… tout a été prévu chaque semaine pour environ 20 personnes.

 

Situé entre le pic du Carlit et le col du Puymorens, le barrage de Lanoux fait environ 40 m de hauteur et est constitué d’une voûte de 170 m de largeur prolongée par une digue en rive gauche de 60 m. La retenue du Lanoux (long. 2 500 m, larg. 500 m et prof. 75 m) possède un réserve d’eau de 70 000 millions de m3 qui en fait le plus grand réservoir des Pyrénées. Ces caractéristiques en font un des aménagements majeurs de la production hydroélectrique des Pyrénées.

 

G.T.S. a assuré toute la logistique : installation de la base vie, gestion de la sécurité par des exercices de secours, héliportages, entretien des accès à l’aide de fraise à neige, travaux de maintenance génie civil en galerie (injections, réparation de fissures…), fermeture de la tête de puits, gestion des débits entrant en galerie…

 

Enjeu majeur : la gestion des débits entrant en galerie

La gestion des débits entrants en galerie était un enjeu majeur de la réussite de cette opération. Pour cela l’équipe de G.T.S. a été chargée de réaliser plusieurs batardeaux en différents points du réseau de  galeries et à différents moments du chantier afin de diriger les eaux dans les divers conduits et réaliser ainsi les mises hors d’eau des zones de travail.

 

Spécialiste des travaux d’accès difficiles, G.T.S. maîtrise l’organisation de chantier dans des conditions extrêmes, jusqu’a -25° sur ce chantier.

 

GTS au Barrage de Lanoux

 

 

 

G.T.S. au Barrage de Lanoux
G.T.S. au Barrage de Lanoux

Fondations profondes pour une agence LIEBHERR

G.T.S. a réalisé des fondations par densification dynamique à haute énergie près de Marseille. Dans le cadre de la construction d’une agence LIEBHERR à Rognac, G.T.S. a été missionnée pour traiter l’ensemble du projet (voirie et bâtiment) par densification dynamique.

Après une phase de terrassement assurée par GUINTOLI (NGE), deux ateliers de densification dynamique ont été acheminés à Rognac par G.T.S.

Une tranchée anti-vibratile a été réalisée sur un côté de la plateforme en raison de la proximité de bâtiments industriels.

La solution de densification dynamique haute énergie améliore les caractéristiques géo-mécaniques du sol en place, composé de remblais très hétérogène, jusqu’à 6 mètres de profondeur.

À la fois économique et écologique, cette technique est rapide à mettre en œuvre et utilise des matériaux naturels issus du site (pas de béton, pas de déchet).

L’ensemble de la plateforme a été consolidé, soit 26 300 m², selon un maillage de 5x5 mètres.

 

 

Fondations profondes pour une agence LIEBHERR

Pieux tarière creuse type III

G.T.S. est désormais opérationnelle pour mettre en œuvre cette technique. Elle vient de réaliser un chantier de fondations profondes en mixant deux techniques : le pieu tarière creuse classique et le pieu tarière creuse type III.

Dans le cadre de la construction de la chaufferie BIOMASSE de Gennevilliers (92), l’intervention de G.T.S. a consisté en une combinaison mixte de pieux dont des pieux tarière creuse type III de 820 mm de diamètre jusqu’à 21 m de profondeur partiellement armés en tête.

En tant que spécialiste du forage, G.T.S. s’est donné les moyens de développer en interne son matériel grâce à la collaboration de l’Exploitation et de ses services R&D et Matériel. La machine a été conçue au sein de son atelier de Poitiers.

En se dotant de cette nouvelle technique qui garantit qualité de bétonnage et rapidité d’exécution, G.T.S. vise de nouveaux marchés encore plus techniques et de plus grande ampleur.

 

 

 

Pieux tarière creuse type III

Soutènement de 1 000 m² en PACA

G.T.S. intervient pour le compte d’un aménageur privé à Beaulieu sur Mer (06) dans le cadre de travaux de reprise en sous-œuvre d’un bâtiment en R+4 dont les façades sont conservées.

Un soutènement de 1 000 m² sera réalisé pour la création d’un R-2 sous le bâtiment existant (ancien hospice). Pour cette reprise en sous-œuvre, l’équipe de G.T.S. PACA réalise une microberlinoise butonnée par la mise en œuvre de micropieux.

Il s’agit d’une opération très technique avec de fortes contraintes liées au milieu urbain et au bord de mer. Le problème d’accès a été résolu par le choix de machines de forage de 8 tonnes avec un mât raccourci pour forer sous les butons et de une foreuse de 12 tonnes.

Soutènement de 1 000 m² en PACA

Lauréat du concours d’Innovation Routes et Rues

Grâce à ce titre décerné par le Ministère de l’Ecologie, G.T.S. peut désormais positionner son procédé AD/OC® dans le cadre de l’article 75 qui permet l’accès aux marchés publics de produits innovants.

 

Organisé par le Ministère de l’Ecologie du Développement durable et de l’Energie en association avec l’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures, ce concours a pour objectif d’encourager l’innovation et à soutenir des projets au service du réseau routier.

G.T.S. a présenté son procédé AD/OC®. Ce nouveau concept de paroi clouée utilise des éléments en béton préfabriqués en lieu et place du béton projeté assurant un parement autodrainant, un bilan carbone réduit de moitié…

G.T.S. a été officiellement félicitée par Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, et Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

 

Lire un des articles parus dans la presse

 

 

Lauréat du concours d’Innovation Routes et Rues

Ecran ELITE® catégorie A

G.T.S. diversifie son offre dans le domaine des protections contre les risques naturels en proposant un modèle d’écran haute énergie (5 000 kilojoules) conforme aux normes européennes et parmi les plus performants au monde.

 

G.T.S. a renforcé son écran ELITE® 5 000 kj* pour stopper la chute d’un bloc de 10 tonnes lancé à plus de 115 km/h sans dégradation excessive et avec une hauteur après impact la plus haute du monde.

 

Testé en grandeur réelle à la station d’essai de Montagnole (38) sous contrôle de l’IFSTTAR**, son nouvel écran ELITE® 5 000 kj se classe dans la plus haute catégorie A.

 

Avec l’agrément européen et le marquage CE, cet écran pare-pierre répond aux marchés les plus exigeants en France comme à l’international pour la mise en sécurité de sites comme : les mines, les autoroutes, les voies ferrées, les stations de ski, les centrales hydroélectriques…

 

* 5 000 kilojoules : résistant à des impacts de haute énergie soit 10 t lancées à 115 km/h

** IFSTTAR : Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’aménagement et des Réseaux

 

Ecran GTS  ELITE 5 000 kj
Ecran GTS ELITE 5 000 kj

Réhabilitation de barrage

G.T.S. spécialisée en géotechnique est intervenue pour l’amélioration de la stabilité du barrage de Pont et Massène (21) et son auscultation. Datant de la fin du XIXe, le barrage nécessitait des travaux de réhabilitation consistant à améliorer la capacité d’évacuation des crues et la stabilité générale de l’ouvrage ainsi qu’à moderniser ses équipements.

 

G.T.S. a été missionnée par le Maître d’ouvrage VNF et le Maître d’œuvre ISL Ingénierie pour différentes interventions :

- amélioration de la stabilité via la création d’un rideau d’injection amont et d’un voile de drainage aval (afin de limiter les sous-pressions sous les fondations du barrage)

- auscultation : création de pendule pour mesurer les déplacements du barrage en temps réel et réalisation de piézomètre pour connaître niveau d’eau dans le barrage

 

Cet ouvrage VNF sert à réguler le canal de Bourgogne via l’Armançon, réservoir d’eau potable. Sa mise en eau est prévue  mi novembre.

 

Chiffres-clés :

Piézomètres : 6 unités = 200 ml + 8 existants réhabilités

Pendules inversés : 2 unités = 100 ml

Forages destructifs pour injection : 250 unités = 3 400 ml 

Drains : 120 unités = 2 500 ml

Micropieux : 4 unités = 40 ml

Puits : volume 60 m3 par forages sécants 3,00 x 0,80 ; 30 unités = 530 ml

 

 

Réhabilitation de barrage

Protections contre les risques naturels

G.T.S. a été missionnée pour le Marché de « Protection des parois rocheuses » sur 33 km de voie par SNCF Réseau au Pays Basque. Suite aux fortes crues de 2014, la ligne SNCF qui relie Cambo-les-bains (64) à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) a été fermée à la circulation. Sa réouverture nécessite un travail colossal de remise en état. Cette opération de réhabilitation totale de voie ferrée est une des plus grosses références dans le domaine.

 

Spécialiste en géotechnique et en sécurisation, G.T.S. intervient sur 34 zones à sécuriser selon trois volets :

1) Pose de protections de paroi rocheuse :

  • 15 000 m de forage
  • 45 000 m² de grillage
  • 1 000 m d’écrans pare-blocs et barrière grillagées

2) Pose de Filets détecteurs (1km6)

3) Sécurisation d’ouvrages en terres meubles par du terrassement et petit Génie civil

 

Etant donnée la taille du chantier, des moyens humains et matériels importants ont été déployés. Les équipes ont représenté de 35 à 60 personnes sur le terrain.

Côté machines, G.T.S. a dédié ses deux élévateurs gyroscopiques rail/route ayant l’agrément SNCF conformément à la norme NF 58-003 et aux directives 2006/42/CE et  2004/108/CE.

Fortes Contraintes : cette opération est caractérisée par une très forte co-activité en plus des contraintes de travaux sur voies. Une très forte contrainte environnementale implique une grande souplesse d’adaptation et d’organisation de planning car le site accueille plusieurs espèces locales protégées (faune et flore) : l’escargot de quimper, le coléoptère capricorne, la Daboécie des monts cantabriques (espèce rare en France qui se développe sur des sols rocailleux)…

Le chantier d’envergure a commencé en janvier 2015 et doit s’achever en automne 2015.

Protections contre les risques naturels
Lire l'article de BTP Rail (477.53 Ko)

G.T.S. réalise une paroi clouée de 18 000 m² !

La réalisation de cette paroi clouée d’envergure est typiquement la spécialité de G.T.S. qui sait mettre les moyens en cas de confortement et de soutènement de grande hauteur.

 

Situation :
Séchilienne est située dans le département de l'Isère sur l'axe routier qui mène aux stations de ski de l'Oisans.

 

Contexte :
En aval du village, au lieu-dit « L'Île Falcon », entre Vizille et Séchilienne, sur la rive gauche de la Romanche, se trouvent les Ruines de Séchilienne. Il s'agit d'une zone active d'éboulements du Mont-Sec qui forme l'extrême sud de la chaîne de Belledonne. Cette zone forme un couloir d’éboulement actif depuis plus de 20 ans à l’origine de fréquentes chutes de blocs sur la RD 1091 passant en pied de versant.
Les différents scénarios d'éboulements donnent un volume de 3 millions m3 et qui se détacheraient en une ou plusieurs fois de la montagne dans quelques années seulement.

 

Solutions :
Soucieux du risque majeur, le Conseil Général de l’Isère a prescrit une solution radicale par une déviation sur le versant opposé permettant un nouveau tracé sécurisé de la RD 1091.

 

Pour la réalisation des travaux, s’enchaineront des phases de terrassement et de confortement afin de descendre une paroi clouée sur plus de 45 mètres de haut.

 

Le confortement pour la création de la piste piétons et cycle sera réalisé selon le nouveau concept de paroi clouée AD/OC® développé par G.T.S. en collaboration avec l’INSA de Lyon et l’ISFTTAR.

 

Sur ce chantier phare, GTS intervient aux côtés d’autres filiales de NGE : GUINTOLI (mandataire) terrassement, NGE GC (ouvrage d’art) et SERFOTEX (minage).

 

Chiffres-clés Paroi clouée :
- 47 m de hauteur
- 500 ml
- 18 000 m²
- 5 risbermes (une de 11 m et quatre de 9 m)
- longueur des clous de 3 à 20 m
- linéaire total de forage : 55 000 ml

GTS réalise une paroi clouée de 47 m de haut
GTS réalise une paroi clouée de 47 m de haut
Lire l'article de la Revue TRAVAUX (1.75 Mo)

Evacuateur de crue au barrage du Graon (85)

G.T.S. a réalisé un évacuateur de crue au barrage du Graon (85). Dans le cadre de la réhabilitation de l’usine d’eau potable et de confortement du barrage du Graon, G.T.S. intervient pour le compte du SIAEP Plaine et Graon (Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable). Missionnée par le Maître d’ouvrage, Vendée Eau, et le Maître d’œuvre CACG (compagnie d'aménagement des coteaux de Gascogne), G.T.S. collabore aux côtés de GUINTOLI une autre filiale de NGE.

 

Le barrage du Graon a été construit en 1972. Il est situé sur la commune de Le Champ St Père, sur le cours du Graon et approvisionne l’usine d’eau potable. La retenue d'eau de 68 ha s'étend sur deux communes : Le Champ St Père et St Vincent sur Graon.

 

Les travaux ont pour objectif de sécuriser le barrage en réalisant un nouvel évacuateur de crue en cas de crue décamillénale (qui a lieu tous les 10 000 ans et évaluée à 81m3 par seconde). Il s’agissait donc d’augmenter la capacité d’évacuation des crues, de réhabiliter la crête du barrage, de conforter le talus aval et de sécuriser l’accès au pied du barrage.

 

Lors des travaux en crête, la continuité de l’étanchéité a été rendue possible par la mise en place d’une longrine de tête positionnée sur le noyau bitumineux actuel du barrage et liaisonnée sur celui-ci au moyen d’une géomembrane. À savoir, seuls quatre barrages en France reposent sur ce principe de conception qui consiste à garantir l’étanchéité au moyen d’un noyau bitumineux.

 

Avec une contrainte environnementale, l’équipe de GTS a procédé aux travaux de génie civil très techniques en grande partie à l’aide d’une grue à tour : coffrage spécifique courbe, coffrage en pente…

La phase de terrassement par minage pour réalisation de l’évacuateur de crue ainsi que tous les travaux de voieries ont été assurés par GUINTOLI.

 

Ce chantier d’envergure a commencé en juillet 2014 pour finir en avril 2015.

 

Chiffres-clés :

-           17 compagnons en pointe

-           1800 m3 de béton

-           2500 m² de coffrage

-           150 T d’acier

GTS_barrage du Graon
GTS_barrage du Graon
Lire l'article du Moniteur (191.72 Ko)

G.T.S. sur le Port de Thionville-Illange (57)

Plateforme sur le Port de Thionville-Illange (57)
Plateforme sur le Port de Thionville-Illange (57)

Dans le cadre de la réalisation d’une plateforme multimodale et multisite en Lorraine relative à la 1ère tranche fonctionnelle sur le site de Thionville-Illange/CAMIFEMO,  G.T.S. a réalisé un ouvrage de quai de 300 mètres de longueur et à amélioré le sol par densification dynamique d’une plateforme à proximité.

 

En tant que cotraitant G.T.S. intervient aux côtés de deux filiales de NGE Muller TP (mandataire), NGE GC pour le compte de CAMIFEMO, Maître d’ouvrage assisté de SODEVAM, et du Maître d’œuvre ARTELIA.

 

La réalisation du nouveau quai de plus de 600 mètres, à la suite d’un quai existant, s’est déroulée sur cinq mois de travaux soit quatre mois pour la mise en fiche des palplanches et tirants puis un mois pour l’équiper des accessoires (échelles, bollards, défenses de quai).

 

Matériel utilisé : une grue treillis sur chenille de 80t, une grue télescopique sur chenille de 45 t, un vibrateur hydraulique fréquence standard ICE416L, un mouton diesel D19-52, un marteau hydraulique HPH1200.

 

Contrainte : sous la ligne EDF, G.T.S. a travaillé en gabarit réduit en changeant de matériel pour une grue télescopique de 80t  et un vibrateur hydraulique à fréquence variable ICE28RF. Le but étant de limiter les vibrations au droit des pylônes EDF.

À cet endroit, G.T.S. a réalisé un rideau (40 m de longueur) à redans, autrement dit, les tirants sont remplacés par plusieurs rideaux de palplanches perpendiculaires.

 

La plateforme d’une surface de 7 000 m², à proximité du nouveau quai, a été traitée par densification dynamique avec un suivi des vibrations étant donnée la présence de silos et de pylônes EDF.

 

La livraison de ces aménagements, qui ont débutés en septembre 2014, du port de Thionville-Illange toujours en activité est prévue en septembre 2015.

Lire l'article de Chantiers de France (347.92 Ko)

SUD FONDATIONS a réalisé des fondations en pieux bois

Fondations en Pieux Bois
Fondations en Pieux Bois

SUD FONDATIONS (Filiale de G.T.S.) a réalisé les fondations d’une terrasse hors sol en utilisant la technique des pieux bois. Cette technique non courante a été mise en œuvre sans difficulté et validée par un bureau de contrôle dans le cadre de l’aménagement de l’Hôpital de Rochefort (17), une terrasse en bois ayant la forme d’un belvédère a été réalisée en chêne. Pour réaliser les fondations de cette terrasse hors-sol, le maître d’ouvrage, Centre Hospitalier de Rochefort, a souhaité innover en réutilisant la technique des pieux bois, ce qui permettait d’avoir un rendu esthétique cohérent avec la terrasse avec un bilan carbone neutre.

L’entreprise de travaux SUD FONDATIONS a proposé une solution de pieux en bois, de section carré 200 x 200 mm, pour répondre aux exigences du maître d’ouvrage.

25 pieux bois ont été mis en œuvre, de longueurs variant entre 4,50 et 6 m, pour reprendre les efforts des appuis isolés de la terrasse, ainsi que les efforts sismiques vu que l’on se trouve dans une région de sismicité 4.

Afin de garantir une durabilité du bois de l’ordre de 50 ans en l’absence d’une nappe d’eau permanente dans les sols, l’essence de bois utilisée dans ce projet est du bois exotique (type Mukulungu), fourni pas l’entreprise Autrefois le Bois à St Jean de Liversay (17).

Cette technique non courante a été mise en œuvre sans difficulté et validée par un bureau de contrôle local (DEKRA). 

 

Avantages :

  • Economique
  • Rapidité de mise en œuvre
  • Esthétique
  • Ecologique : matériau biosourcé certifié FSC

 

En savoir plus sur SUD FONDATIONS

En savoir plus sur les Pieux Bois

 

À propos du Centre Hospitalier de Rochefort

Ce Maître d’ouvrage n’a pas hésité à innover.

En effet, un maitre d’ouvrage public peut montrer l’exemple en termes de volonté d’innover. Les Services Techniques de l’hôpital de Rochefort ont eu à cœur de concevoir un bâtiment pour une résidence de personnes âgées et atteintes d’Alzheimer, à la fois performant énergétiquement, autonome et avec des innovations techniques à plusieurs niveaux. Ce bâtiment possède un système de chauffage et de climatisation peu commun et unique en Europe, couplant un champ de sondes (qui extrait la chaleur du sol en hiver)  et un aérotherme (qui restitue la chaleur dans le sol durant la période estivale). Ce système de chauffage, conçu par les services techniques de l’hôpital, a été récompensé par un Award Bâtiment en 2010, et a reçu une subvention  de la part de l’ADEME.

Une PAROI AD/OC® à l’entrée de Monaco

PAROI AD/OC à l'entrée de Monaco
PAROI AD/OC à l'entrée de Monaco

G.T.S. a réalisé une PAROI AD/OC® aspect minéral afin de sécurisation une voix d’accès à l’entrée de Monaco. Ce concept de paroi clouée a l’avantage d’être rapide à mettre en œuvre tout en soignant son esthétique.

 

G.T.S. a mis en œuvre son nouveau concept de PAROI AD/OC® pour sécuriser un mur de soutènement à La Turbie (06). Le confortement a été réalisé pour le compte d’une société dont l’entrepôt surplombe la voie de circulation à l’entrée de la ville.

 

La paroi clouée est composée d’une partie haute en paroi traditionnelle en béton projeté (180 m²), et  en partie basse en PAROI AD/OC® aspect minéral (120 m²).

 

Le choix du matriçage, aspect minéral, des écailles a été souhaité pour habiller la paroi clouée dans un souci d’esthétisme.

 

Ce concept de parement en écailles préfabriquées, en remplacement du béton projeté, permet aussi une rapidité d’exécution et une limitation des nuisances pour les usagers dans un contexte urbain à forte circulation.

 

En savoir plus sur la PAROI AD/OC® 

 

Contact :

SUD FONDATIONS fête ses 20 ans !

SUD FONDATIONS fête ses 20 ans !

La petite société familiale à l’époque de sa création (1994) s’est bien implantée dans le Sud-Ouest de la France. SUD FONDATIONS a su développer des techniques adaptées à sa région telles que les Pieux Trépidés ou la Paroi Arcachonnaise. Par sa culture de l’innovation, elle a osé remettre au goût du jour la technique des Pieux Bois.

 

Depuis plus de 20 ans, SUD FONDATIONS entretient une culture forte en partenariat constant avec tous les bureaux de contrôle, associée à une démarche de proximité.

 

En 2008, Igor Ponchart apporte un nouvel élan à l’activité de SUD FONDATIONS (lorsque celle-ci rejoint G.T.S.) avec un chiffre d’affaires qui est passé de 10 à 15 M€ en 5 ans.

 

Grâce  à son bureau d’études intégré, elle apporte à ses clients publics et privés des solutions spécifiques dans le cadre de travaux d’urgence ou d’opérations techniques de toutes envergures.

 

En parfaite synergie au sein du groupe NGE, l’entreprise peut ainsi conjuguer ses compétences et ses moyens à ceux des autres métiers du Groupe tels que les terrassements, l’assainissement ou le génie civil.

 

L’année 2014 marque les 20 ans de cette société girondine spécialiste des fondations profondes et du confortement. À l’occasion de cet anniversaire, Igor Ponchart et son équipe de SUD FONDATIONS ont invité leurs clients et partenaires pour une journée des plus conviviales au Golf de Margaux.

 

http://www.sudfondations.fr/

Elévateurs gyroscopiques rail-route agréés SNCF

Elévateurs gyroscopiques rail-route agréés SNCF

À ce jour, les deux élévateurs gyroscopiques rail-route de G.T.S. sont les seules machines de ce type en France à avoir l’agrément SNCF conformément à la norme NF 58-003 et aux directives 2006/42/CE et 2004/108/CE.

Par sa volonté d’aller sur le marché du rail, G.T.S. a souhaité se doter d’un équipement performant et réglementaire. Afin de répondre à toutes les exigences et les problématiques liées aux travaux sur rails, G.T.S. a fait concevoir un modèle d’élévateur gyroscopique rail-route conforme aux exigences de la réglementation SNCF.

 

L’entreprise, spécialiste du forage, a rédigé un cahier des charges très précis afin d’obtenir un charriot élévateur gyroscopique doté d’une grande capacité de levage, utilisable en forage et pouvant circuler sur des voies SNCF (sous circulation) dans le respect de la réglementation des matériels roulants.

 

Cet ensemble est le premier équipement de ce type à recevoir un agrément SNCF, suite à une procédure longue et exigeante.

 

Modifications techniques principales :

  • Intégration des bras de lorries
  • Mise en place de dispositifs d’évacuation d’urgence
  • Mise en place des outils de contrôle et d’aide à la conduite requis par la règlementation SNCF (ordinateur, Caméra)
  • Ajout d’un strapontin en arrière de cabine pour l’agent SNCF (présence obligatoire d’un agent lors des déplacements)
  • Modification du circuit hydraulique pour l’utilisation des équipements de forage….

 

Avantages :

Cet élévateur gyroscopique rail-route permet :

  • Les travaux sous circulation
  • L’accès à des zones éloignées sans impact sur les voies
  • La mécanisation des postes de forage
  • L’amélioration de la sécurité sur les chantiers ferroviaires
  • L’augmentation de l’efficience des postes de travail et de fait la réduction des temps d’intervention

 

Formation du personnel : outre les CACES réglementaires pour la conduite d’élévateurs gyroscopiques, les conducteurs de GTS ont suivi une formation spécifique à la conduite et la mise en œuvre de ce type de machine sur rails, dispensée sur site par un organisme officiel.

Travaux exceptionnels près de Séchilienne (38)

Travaux exceptionnels près de Séchilienne (38)

GTS réalise une paroi clouée de près de 50 mètres de hauteur dans le cadre de la déviation de la RD 1091 au droit des ruines de Séchilienne. La route actuelle étant menacée par un éboulement estimé à 3 millions de m3 selon les différentes études officielles.

 

 

Situation :

Séchilienne est située dans le département de l'Isère sur l'axe routier qui relie Grenoble aux stations de ski de l'Oisans. Le site des ruines de Séchilienne est l’un des plus surveillés de France en matière de mouvement de terrain.

 

Contexte :

Les différentes études de risque d’effondrement du versant sud du Mont Sec s’accordent sur le fait que l’éboulement couperait la RD 1091. Ce mouvement de grande ampleur est estimé à 3 millions de m3, il formerait alors un barrage naturel dans la vallée impactant l’écoulement de la Romanche.

 

Projet :

Soucieux du risque majeur, le Conseil Général de l’Isère a prescrit une solution radicale par une déviation sur le versant opposé (vers le Montfalcon) permettant un nouveau tracé sécurisé de la RD 1091. En faisant en sorte que ce nouveau tracé soit au-dessus du niveau de l’éboulement quand il aura lieu.

 

Pour la réalisation de ces travaux d’envergure, s’enchaineront notamment des phases de terrassement et de confortement afin de descendre une paroi clouée de près de 50 mètres de haut.

 

Groupement d’entreprises :

GUINTOLI (mandataire) terrassement, GTS (paroi clouée), NGE GC (ouvrage d’art), BIANCO, CARRON

Sous-traitant : SERFOTEX (minage)

 

Chiffres-clés :

-          Déblais : 250 000 m3 / Remblais : 200 000 m3

-       Paroi clouée : 500 m de longueur sur 47 m de hauteur / Clous de 3 à 20 m de longueur

-       Un ouvrage hydraulique de 20 m de portée et un passage cycle

-       2 bassins de traitement des eaux et 3 250 m de caniveaux à fente

-       Enrochement : 15 000 m3

-       Fourreaux EDF FT FO : 41 000 ml

 

 

Lauréat aux Trophées des TP

Lauréat aux Trophées des TP

La technique des Pieux Bois a fait l’unanimité lors des Trophées des TP 2013 (Salon des Maires, Paris) organisés par la FNTP. Notre filiale bordelaise, SUD FONDATIONS, a donc été lauréate dans la catégorie Ressources Naturelles. Ce trophée récompense deux ans de recherche soutenue par la région Aquitaine, les pôles CREAHD et XYLOFUTUR.

 

À l’initiative de SUD FONDATIONS, le CETE - Laboratoire de BORDEAUX, le laboratoire I2M-GCE de l’université Bordeaux 1 et l’entreprise BOISPAYS Aménagements se sont associés pour mener une opération de recherche labellisée par le pôle de compétitivité CREAHD (Construction, Ressources, Environnement, Aménagement et Habitat Durables en région Aquitaine) en 2011. Le projet est également co-labellisé par le pôle XYLOFUTUR en avril 2012.

 

Une solution écologique et économique

 

Le projet intitulé « Pieux Bois » vise à réhabiliter l’utilisation de pieux en bois battus dans le sol afin de proposer une alternative régionale écologique aux fondations de bâtiments et de plateformes d’infrastructure.

 

SUD FONDATIONS entend promouvoir une solution variante alternative à forte plus value environnementale (réduction et stockage de CO2) dans les ouvrages, tout en restant économiquement concurrentielle. De plus, les différentes essences de bois utilisées pour les pieux sont issues de forêts françaises gérées durablement (certifiés PEFC).

 

La finalité du projet est de pouvoir déterminer les domaines d’application, ainsi que les limites d’utilisation associées à cette technique, et contribuer à la méthode de calcul développée par l’IFSTTAR.

Ce projet a permis d’améliorer les connaissances du pieu bois à travers plusieurs guides de références (Etat de l’art, Durabilité, Dispositions constructives) dont un sur le dimensionnement propre à la technique et conforme aux Eurocodes.

 

Innovation matérielle

 

Au cours des chantiers expérimentaux, SUD FONDATIONS a su mettre au point  une technique d’aboutage des pieux qui permet de descendre en profondeur dans le sol grâce à un connecteur adapté spécifique. La mise en place  des pieux est faite grâce à une glissière (mât de battage) également conçue et réalisée en interne.

 

Ecologique, à faible bilan carbone et, en plus, économique, les pieux bois ont désormais un solide avenir grâce à SUD FONDATIONS.

 

 

 

Mentions légales | Crédits | Liens utiles | Téléchargements | Plan du site | GTS sur LinkedIn
Reproduction totale ou partielle strictement interdite • Propulsé par KitWeb • Hébergement Wan AgainValid XHTML 1.0 Transitional